Le côté obscur de la pensée positive

 In Articles, Méditation, Psychologie

 

Des milliers de livres, stages et gourous du développement personnel répètent le même mantra : « changez vos pensées, changez votre vie ». Si la mythique Loi de l’Attraction marchait pour seulement la moitié des personnes s’y étant essayées, il nous faudrait un plus gros Hollywood pour toutes les stars de la pensée positive, des milliers de nouvelles îles privées pour les millionnaires, et des industries entières basées sur le succès des PDG penseurs positifs. Il n’y aurait pas assez de ressources sur la planète pour combler les rêves d’une nouvelle génération de magiciens en possession du « Secret ».

La pensée positive est la version New Age de la croyance en le Père Noël. Tout ce que vous avez à faire c’est dresser la liste de ce que vous voulez, imaginer que c’est en cours de livraison, puis s’asseoir et attendre que l’Univers le délivre à votre porte. La pensée positive prétend vous donner la clé pour concrétiser le futur que vous désirez en imaginant que c’est déjà arrivé. En faisant cela, vous vous attirez ce que vous voulez de la matrice universelle. Restez 100% positifs suffisamment longtemps et votre nouvelle réalité va simplement se matérialiser à partir de vos pensées. Il y a juste 2 petits problèmes :

1/ C’est épuisant

2/ C’est inefficace.

La pensée positive vous apprend en fait à vous hypnotiser de façon à ignorer vos sentiments réels. Cela crée une vision à œillères. Vous commencez à enfermer votre conscience dans une bulle dans laquelle vous n’existez que comme votre « Moi Supérieur », que rien n’arrête, toujours souriant, plein d’amour et de bonheur, magnétique. Vivre dans cette bulle peut être agréable à court terme, mais à long terme, la bulle va exploser. Parce qu’à chaque fois que vous vous forcez à être positif, la négativité en vous grandit. Vous pouvez renier et réprimer vos pensées et émotions négatives, elles ne vont pas disparaître.

La vie est remplie de défis, et faire face quotidiennement à ces challenges déclenche toute sorte de pensées et d’émotions, y compris de la colère, de la tristesse, de la peur. Essayer d’éviter ce que vous jugez négatif pour s’accrocher seulement au positif est une immense erreur. Quand vous reniez vos sentiments authentiques, vous dites à une partie de vous-même : « Tu es mauvaise. Tu es sombre, tu n’es pas censée être là». Vous construisez un mur dans votre mental et votre psyché se scinde. Quand vous tracez une ligne entre ce qui est acceptable en vous et ce qui ne l’est pas, 50% de votre être est rejeté. Vous fuyez constamment votre ombre. C’est un périple épuisant qui mène à la maladie (mal a dit), la dépression, l’anxiété.

On s’acharne tellement à être heureux, plus on insiste, plus on devient frustré. La frustration couplée à l’épuisement est une combinaison parfaite pour la dépression. Les gens deviennent frustrés parce qu’ils ne peuvent égaler l’archétype de succès vendu par Hollywood. Ils sont épuisés de se battre contre leur Soi véritable, et ils sont déprimés parce qu’ils ne sont pas alignés avec leur Nature profonde.

Vous pouvez passer votre vie en guerre civile avec vous-même. L’autre approche est de reconnaître que vous êtes humain, avec un potentiel intérieur. Apprenez à accueillir la totalité du spectre de votre humanité. Arrêtez de divisez vos pensées et émotions en positives et négatives. Qui décide de ce qui est positif ou négatif de toute façon ? Où tracez-vous la ligne entre bon et mauvais en vous ? Dans nos mondes intérieurs, rien n’est jamais si clair. Même l’émotion la plus difficile a une fonction dans la vie. Le deuil peut mener à la compassion, la colère peut être votre moteur pour dépasser vos limites, l’insécurité peut devenir source de croissance, mais seulement si vous leur accordez de l’espace à l’intérieur de vous. Au lieu de vous battre contre votre nature, vous pouvez utiliser les défis de la vie en faveur de votre évolution.

Les gens viennent à moi tourmentés par des peurs qu’ils sont désespérés de guérir, et de se débarrasser afin d’avoir plus de succès. Ils pensent que le succès est un genre d’oasis où ils seront à l’abri du monstre imaginaire de la peur de l’échec qui constamment les poursuit. Mais cette oasis s’avère être un mirage qui disparaît dès que l’on s’en approche.

Mon conseil pour ces gens est de faire l’opposé de la pensée positive. Je les invite à imaginer le scénario catastrophe, d’explorer réellement ce qui se passerait si leurs peurs les plus profondes venaient à se réaliser. Quand ils font cela, la peur cesse d’être un monstre. Ils se rendent compte que même s’ils échouaient encore et encore, ils seraient toujours en mesure de se relever et d’essayer encore. Ils apprendraient de leurs expériences. Ils deviendraient plus sages, plus aptes à réaliser leurs rêves la fois suivante. N’étant plus mus par un sentiment de déficience, ils peuvent apprécier la vie et laisser leur créativité s’épanouir. Ils s’aperçoivent que le pouvoir accordé à leurs peurs peut être dirigé avec conscience pour composer la réalité à laquelle ils s’aspirent.

Je crois au contraste dans la vie. Quand vous accueillez l’intégralité du spectre de qui vous êtes, incluant tristesse, colère, insécurité, peur, toute l’énergie utilisée à la bataille contre vous-mêmes devient disponible pour vivre et créer. Il y a autant d’énergie dans le positif que dans ce que vous appelez la négativité ou la part obscure. Les émotions sont de la force de vie pure, et vous avez accès à toute la puissance de votre conscience quand vous autorisez l’intégralité de vos émotions à vous traverser. Oui, il y aura de la douleur, de la tristesse, de la colère, tout comme il y aura de l’amour, de la joie, de l’enthousiasme. Ces émotions vont trouver leur équilibre naturel et cet équilibre est plus sain que de créer des catégories « bon », « mauvais ».

Nous, les humains, sommes des êtres de rêve. Nous pouvons accomplir beaucoup de nos rêves en une vie, mais nous ne serons pas capables de tous les réaliser. Il y a plus important que d’atteindre tous nos objectifs avant la tombe : comment vivons nous cet instant ? Avec un peu de conscience et de sens de l’humour, on peut embrasser la totalité de notre être et vivre sa vie avec l’âme.

Au delà des concepts de positif et négatif, il y a la beauté, le mystère et la magie de notre être véritable, méritant d’être honoré et célébré. C’est disponible pour chacun de nous en cet instant précis.

Article du Chaman Ruda Iandé paru dans le Huffington Post le 23/08/2017,

Traduit par Laurène Mauduit.

Recent Posts

Leave a Comment

CONTACT Shakti & Harmony

+33 (0)7 89 75 63 08

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

Abonnez-vous à notre Newsletter

Accédez à la méditation guidée en vidéo gratuite en souscrivant à notre Newsletter !
Adresse Email
Nom et Prénom
Secure and Spam free...