Vulnérable mais pas fragile

 In Articles, Energie, Méditation, Psychologie
Je n’ai pas peur des moments douloureux. Pas peur de dire que j’ai mal, que c’est dur, ou pénible. Pas peur de pleurer, pas peur de l’échec, pas peur de l’image que ça donne. Ca ne dure jamais, vous savez. Ca va et ça vient.
Ainsi, je n’ai pas peur de dire ouvertement : “c’est la merde, c’est pénible, c’est inconfortable, c’est un moment pourri”. Depuis récemment je réalise ce que cette vulnérabilité peut titiller chez certaines personnes. Surgissant de la nuit noire de l’âme, le héros, le sauveur vient (tenter de) me porter secours. C’est celui qui veut absolument passer la soirée, la journée, le week-end avec nous parce qu’il a senti une faille, un mal-être. Celui qui veut nous changer les idées. Mais qui a dit que j’avais un problème avec mes idées et le cas échéant, que c’était à Toi Sauveur de le régler ?
Jusque récemment, un peu naïvement, j’étais très touchée de la gentillesse des élans des sauveurs qui venaient vers moi parce que je n’étais pas “bien”. Et j’avais envie de leur faire plaisir. Je pouvais alors accepter des rencontres, des soirées, des sorties pour honorer leur considération, mais au fond de moi quelque chose me dérangeait. Et pour cause.
A toi Sauveur, merci. Merci de vouloir me réparer, mais non merci. Il n’y a rien de cassé chez moi lorsque je m’autorise à sentir ce qui veut me traverser. Même si c’est douloureux.
Merci de vouloir me divertir mais non merci. Je préfère ne pas anesthésier mes ressentis avec une compagnie dont le principal objet est de noyer le chagrin.
Sauveur, je vois que toi aussi tu as ce chagrin non rencontré en toi et qu’essayer d’effacer le mien te permet d’éviter de t’occuper du tien. J’ose me montrer vulnérable parce que je suis assez forte pour expérimenter ça aussi. N’y vois pas de la fragilité. Cette force que j’ai en moi, construite à coups de descentes dans les profondeurs de l’âme humaine, tu l’as aussi, si toi aussi tu te connectes à “toi-même”, sans attente, dans l’amour inconditionnel de toutes tes parts. Il n’y a pas à réparer ce qui n’a jamais été cassé. La douleur n’est pas une anomalie. Et si nous nous ouvrions à la totalité de notre expérience d’individu avant de nous rencontrer ? Ne cherchons pas à être “bien” ensemble si nous ne le sommes pas chacun dans notre solitude.
Je n’ai pas besoin de toi. Si tu doutes de ma force et de la tienne, moi je les connais.
Sauveur, du fond du coeur, Merci, mais Non. Merci.
Image : roseau qui plie et ne rompt pas. 
Recent Posts

Leave a Comment

CONTACT Yoga & Harmony

+33 (0)7 89 75 63 08

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

Abonnez-vous à notre Newsletter

Accédez à la méditation guidée en vidéo gratuite en souscrivant à notre Newsletter !
Adresse Email
Nom et Prénom
Secure and Spam free...